26 septembre 2011

Décalage horaire

Des petits riens auraient pu  mettre la puce à l'oreille de la femme-mère-épouse.

A380

 

Au début, elle les écoutait sans les écouter :

- Ah l'A380, quelle belle bête ! disait l'Homme, bavant devant les photos.

- Quel engin de liberté ! Ca fait rêver !Si seulement, je pouvais l'essayer, juste une fois.

 

Ensuite, elle les entendait d'une oreille.

- Un nouveau projet se monte aux Etats-Unis. Un truc de fous.

Il faut dire que l'Homme possède cette capacité impressionnante d'amener des informations capitales aux moments les plus opportuns : lors des préparations de purée, lorsque le voyoutou tire sur sa couche en rigolant de plaisir alors qu'il faut la fermer  ou bien quand la femme-mère-épouse tente de séparer Finette et Coyotte qui se battent pour un minuscule petit légo de rien du tout ...Bref, il sait s'y prendre...

Il a asséné le coup de grâce un soir vers 23h46 lorsque la femme-mère-épouse venait d'aller consoler son voyoutou pour la quatrième fois. Bien sûr qu'il pianotait nerveusement sur sa tablette depuis une bonne heure à regarder ces maudites photos de l'A380, bien sûr qu'il semblait chercher ses mots depuis le début de la soirée, bien sûr qu'il était beaucoup plus attentionné que d'habitude. Bien sûr qu'elle 'aurait du s'en douter.

- Tu ne devineras jamais.

Une soirée restaurant en amoureux ?

- J'ai appris un truc hallucinant aujourd'hui.

Il a gagné un week-end dans une jolie petite chambre d'hôtes ?

- Je ne pensais pas que ça nous arriverait un jour.

Un voyage ?

- Ecoute-moi bien. Jusqu'au bout. Surtout ne me coupe pas. Sache juste que c'est un truc sensationnel qui n'arrive qu'une fois dans une existence. Silence purement politique de l'Homme qui veut donner plus de consistance à ce qui va suivre. Pour les plus chanceux.

Voilà, un voyage.  Sinon, pourquoi fixer cet avion à bientôt minuit ? Mais rien que pour eux deux. Sans les enfants. Et, il pense qu'elle va refuser. Comme d'habitude. Sauf que cette fois-ci...

- MachinChose m'a fait convoquer par MachinBidule.

Qu'est-ce que ce maudit chef du chef du chef a à voir avec une semaine en amoureux ? Hein ?

- Tu sais, je t'avais parlé de mes confrères aux Etats-Unis?

Confrères ? Etats-Unis ? Euh ?

- Si, je t'en avais parlé ! L'autre jour ! Quand Voyoutou venait de te renverser la bassine de linge que tu avais mis une heure à plier ! Je m'en souviens très bien !!!

Lorsque l'Homme élève la voix sans raison, ce n'est jamais bon signe.

- Eh bien...Silence politique... Et crois-moi, c'est un signe de confiance sans précédent qu'ils me font...Re-silence politique de l'Homme en campagne...Ils me veulent, MOI, pour aller monter tout ça. Sourire soulagé de l'Homme d'avoir asséné le coup de grâce. Tu te rends compte ?Une opportunité pareille !

Euh...euh...euh....euh... Etats-Unis...euh...euh...euh...Etats-Unis..

Devant la mine déconfite et plus du tout ensommeillée de la femme-mère-épouse, il tente de la rassurer :

- Ca ne sera pas long. Je vais tout préparer ici pour rentrer vite.

Qui va emmener les enfants chez la nounou à 7 heures tous les matins ?

- Une petite histoire d'un mois tout au plus !

UN MOIS ?!?!

Un mois à devoir se lever à 5 heures tous les matins, un mois à...à...à...à....Un mois seule, tout simplement.

Mais, un mois aussi à pouvoir se gaver de nutella tous les matins sans se faire houspiller, un mois à faire du co-dodo avec les enfants, un  mois à se faire dorloter par ses propres parents, un mois à pouvoir choisir son programme tv sans heurts, un mois à pouvoir papoter des heures au téléphone avec les copines, un mois à vivre juste pour soi.

Ces jolies perspectives avaient presque balayé les plus moroses, lorsque l'Homme a passé le pas de la porte, le lendemain soir, la mine déconfite. Ah culpabilité, quand tu nous ronges... Sauf que....

- MachinBidule m'a reconvoqué dans son bureau aujourd'hui.

S'ils le font partir avant le mois de préavis donné par la femme-mère-épouse, elle serait capable de franchir la porte interdite du grand bureau imposant de MachinBidule qui ne lui fait même pas peur et de lui écrabouiller une couche de voyoutou sur sa tête d'industriel qui a réussi et qui aime le montrer. A la Terre entière. Et à l'Homme surtout.

- Je ne pars pas à la date prévue.

Une couche ne suffirait peut-être pas... La poubelle entière, oui ! C'est tout ce qu'il mérite.

- Ca a été décalé. A l'année prochaine...lance un Homme si dépité qu'il part s'affaler sur le canapé.

Une poubelle ?

Une boîte de chocolats ! Même trois !  Même dix ! Même vingt !

Mais en tant que bonne femme-mère-épouse qui se respecte, elle rejoint l'Homme et le console d'une phrase toute prête qu'elle ne pense qu'à moitié :

- Tu verras, tu auras peut-être d'autres opportunités d'ici-là.

Tout en croisant les doigts derrière son dos, elle espère que non. Et ce, du plus profond de son être.


 

 

 

 


 

Posté par juliette7970 à 10:42 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Décalage horaire

    Tombée sur ton blog par hasard, juste pour te dire que je compatis, c'est dur ça je ne le nie pas, mais on survit. L'Homme à moi, partait faire des missions de 3 mois et revenait en métrole pour 6 mois pour repartir ensuite, dur mais vivable. En attendant tu es en sursit apparemment. Mais c'est vrai qu'ils aiment ça nos Hommes et ça renforce le couple, enfin moi je trouve.

    Posté par Chant'hall, 26 septembre 2011 à 10:58 | | Répondre
  • pffff...tu as eu chaud !!!

    Posté par sonia, 26 septembre 2011 à 15:01 | | Répondre
  • Dire que j'ai failli partir à La Réunion exactement comme ça la semaine dernière... Mais je n'ai pas ta duplicité ! Je suis trop cash... Je retiens la technique du croisage de doigts dans le dos ;o)...

    Posté par Laurence*, 26 septembre 2011 à 15:10 | | Répondre
  • hihihihi, franchement, un mois, ne me racontes pas, moi il est juste a cote, et je dois peindre, faire la maçon, faire le decorateur, faire le maitre a l'ecole, faire le chef de cuisine, et...... laissant ca entre guillemets, et quand tu lui dis fait ca avec moi, ah moi je dois sortir la, a moi j'ai un rdv, ah..... quand tu commence a trop parler, il te dit sa fameuse phrase: mais je fais tout avec toi?
    vraiment tout????? j'ai pas vu ca moi, aurait il une double vie, et il confond, hihihihiihihih
    folie avec eux oui.

    Posté par amour de cuisine, 26 septembre 2011 à 17:37 | | Répondre
  • Ah ces Hommes, tous les mêmes -)
    En tous cas, merci pour vos messages !

    Posté par Juliette, 27 septembre 2011 à 09:59 | | Répondre
  • Un mois ? Ouah, ça aurait été difficile !

    Même si lui en rêve, j'espère pour toi qu'il n'y aura aucune autre opportunité...

    A bientôt

    Posté par Papotinette, 28 septembre 2011 à 20:29 | | Répondre
  • J'adore ta façon de raconter! on commence à lire et on a hâte de savoir la fin! bravo!

    Posté par viou, 29 septembre 2011 à 11:11 | | Répondre
Nouveau commentaire